La gravimétrie et la membrane

Autre étape d’Analyse d’huile hydraulique dans notre laboratoire :

La gravimétrie permet de déterminer le degré de pollution globale. L’échantillon est filtré au travers d’une membrane 0,8µm.

Voici des photos de membranes aux travers desquelles les échantillons sont filtrés, pour la gravimétrie. La pollution est constatée visuellement sur ces quatre membranes, la plus propre à gauche.

 

Deux exemples de photos prises au microscope. Ce type de photo figure sur le rapport d’analyse remis au client.

La gravimétrie permet de déterminer le degré de pollution globale. Chaque membrane étant pesée avant et après la filtration, la différence donne le poids de particules arrêtées par ce filtrage et permet de calculer le poids par litre.

La membrane est ensuite observée au microscope pour déterminer visuellement quels types de particules sont présents (fibres, métaux brillants, métaux oxydés, silice, boues microniques, bronze…)

(information fournie par SL)

Nos analyses

La teneur en eau

Le dispositif Karl Fischer détermine la teneur en eau en ppm

La viscosité

calcule la résistance de l’huile à son écoulement

La gravimétrie

permet de déterminer le degré de pollution globale.

Comptage de particules

est un indicateur de la qualité de votre huile hydraulique

L’indice d’acide : TAN

permet de vérifier le niveau d’acidité du lubrifiant

Les tarifs

recevez un rapport d’analyse détaillé avec des préconisations